Une lettre :
Chère Catharina Valckx,
J'ai découvert avec la venue au monde de mes deux filles le monde de la littérature pour enfants, que j'avais finalement peu fréquenté enfant. Dans cette production désormais foisonnante mais inégale, vous avez représenté une découverte assez analogue à celle des films de Hayao Miyazaki en dessin animé : une merveille, une source d'admiration et de reconnaissance, pour ces plaisirs pris en première personne et si volontiers partagés avec ma progéniture. (...)
Je me suis dit qu'il n'y avait pas de raison de n'écrire mon admiration qu'à des auteurs de livres "pour grands". J'aime votre trait et votre écriture pour leur finesse et leur naturel d'une justesse rares, quelque chose de généreux et jamais moralisateur s'en dégage, un humour singulier qui rend le monde un peu plus habitable, ce que la plus grande littérature peut faire de mieux.
Carole Gayet-Viaud, 5 juin 2012